L'union fait plus que jamais la force dans la transition vers la mobilité

L'union fait plus que jamais la force dans la transition vers la mobilité

15 septembre 2021

MUNICH - « Cars are coming home », se réjouit d’un air triomphant Markus Söder, le ministre-président de l’État allemand de Bavière, lors de la cérémonie d’ouverture du salon IAA Mobility, la première édition de la nouvelle mouture du plus grand salon mondial de la mobilité qui débute à Munich. Le salon qui se tient dans la capitale bavaroise a fermé ses portes dimanche. Thème de l’expo : What will move us next?

Le salon attire pas moins de 700 exposants, dont VDL Nedcar. En complément de la vaste proposition de mobilité de VDL Groep, nous présentons de manière audiovisuelle sur le stand de plus de 200 m² les compétences clés de notre usine automobile. Avec une attention particulière pour les jalons importants de l’histoire de la construction de voitures de tourisme depuis 1967 à Born et des photos de collaborateurs à l’appui.

Transition

Les amateurs de mobilité au sens le plus large peuvent se faire plaisir en déambulant dans les halls du salon qui se tient au Parc des Expositions de Munich. Là où le dernier grand salon de l’automobile pré-Covid, organisé il y a deux ans à Genève, présentait principalement des véhicules complets, le monde de la mobilité est en train de vivre une transition. Avec la conduite électrique comme une évidence. Sustainability est le mot qui court sur toutes les lèvres à Munich. Les marques veulent se mettre au vert pour se montrer sous leur meilleur jour. Se damer le pion mutuellement avec des objectifs de durabilité. Les véhicules présentés pendant les démonstrations sont surtout compacts et évidemment : connectés. Les motos et les vélos font partie de la nouvelle mobilité, axée essentiellement sur l’environnement urbain (villes intelligentes). 20210907_091113.jpg

Au cours de la conférence de presse très lisse, notre client BMW Group se borne à présenter des véhicules électriques et compacts. Introduite par un avatar et présentée par le PDG, Oliver Zipse, la nouvelle BMW i Vision Circular construite à partir de matériaux recyclés et recyclables, un prototype qui n’est pas (encore) en production, occupe le devant de la scène.

Innovation

Un (seul) hall sur le Parc des Expositions avec beaucoup de véhicules. Par ailleurs, c’est principalement l’innovation qui est à l’honneur sur le Salon IAA Mobility. Direction sans boîtier, conduite autonome, un dispositif dans la console centrale pour piloter le véhicule et des plateformes prêtes à l’emploi sur lesquelles les marques automobiles peuvent monter n’importe quelle superstructure. Et le numérique. Tout ce qui est présenté à Munich est connecté à Internet, afin de pouvoir communiquer rapidement. Pour la sécurité, le confort et le développement durable.

« La transition vers la mobilité n’est pas l’affaire de quelques entreprises, c’est la transition de toute une industrie », explique Herbert Diess, Président du Directoire du groupe Volkswagen qui vend chaque année 10 millions de véhicules. « Il s’agit de savoir forger les bons partenariats, en couvrant transversalement différents secteurs. C’est comme cela que nous créons une valeur ajoutée. Notre industrie va jouer un rôle important dans la réduction des émissions de CO2 de l’économie mondiale. Les voitures deviennent des batteries sur roues. Pour ce faire, nos réseaux doivent changer, se digitaliser. Ces réseaux indiquent à quel moment nos véhicules doivent être rechargés et connectent les voitures à d’autres systèmes, l’électricité supplémentaire générée par des véhicules à l’arrêt sera ainsi utilisée pour d’autres finalités. »

‘Il s’agit de savoir forger les bons partenariats, en couvrant transversalement différents secteurs’

Herbert Diess, Président du Directoire de Volkswagen

L’objectif de VW est d’électrifier 70 % de l’ensemble de la flotte d’ici 2030. Herbert Diess demande à Francesco Starace de la compagnie d’électricité italienne Enel, qui est venu rejoindre le numéro un de VW sur le podium de l’IAA par l’intermédiaire d’un écran, si les réseaux peuvent faciliter cet objectif. Un ‘yes’ franc sort de la bouche de l’Italien qui, dans l’intervalle, boit une gorgée d’eau d’un verre à vin. « Pour rendre la transition vers la mobilité possible, tous nos réseaux devront être passés au numérique d’ici 2030. »

Qui sera le plus rapide dans la course pour devenir le plus vert ? Cela semble être la rat race dans laquelle les constructeurs automobiles se sont lancés. Oliver Blume, PDG de Porsche, explique investir un milliard d’euros dans le développement durable. En 2030, promet-il, tous ‘ses’ nouveaux bolides seront électriques et l’ensemble de la chaîne de valeur de la marque sportive sera neutre en CO2.

‘L’électrification est la principale voie vers l’objectif zéro émission, mais ce n’est que le début de la révolution de la mobilité’

Mate Rimac, Rimac Automobil

Oliver Blume monte sur le podium à Munich en compagnie du trentenaire Mate Rimac. Il y a plus de 10 ans, ce dernier a transformé de ses mains dans sa grange sa BMW 3 en une variante électrique avec laquelle il a gagné des courses de rue. Sa mission : rendre les voitures électriques d’antan (‘d’ennuyeuses lessiveuses sur roues’) ‘rapides et excitantes’. Entre-temps, Rimac Automobil compte un millier de collaborateurs et le jeune chef d’entreprise construit en Croatie un nouveau campus ‘au milieu de la nature’. « L’électrification est la principale voie vers l’objectif zéro émission, mais ce n’est que le début de la révolution de la mobilité », dit-il. 

Progrès

Porsche et Rimac collaborent. Le PDG de Porsche d’ajouter : « Pour accélérer les progrès, il faut des partenaires qui se stimulent et se lancent des défis. Avoir les bons partenaires est essentiel pour faire avancer notre industrie. »

La transition transforme également le champ d’action de nos collaborateurs, souligne Stephan Hartung, chef de la division Mobilité de l’équipementier automobile Bosch. « Nous allons travailler différemment, certaines usines fermeront et d’autres ouvriront. L’ensemble du secteur doit y faire face conjointement. Tous les participants impliqués dans notre branche d’activité doivent changer, côte à côte. Il ne s’agit pas d’entreprises individuelles, mais de toute une industrie. » 

‘Tous les participants impliqués dans notre branche d’activité doivent changer, côte à côte. Il ne s’agit pas d’entreprises individuelles, mais de toute une industrie’

Stephan Hartung, Bosch

Les vrais connaisseurs sur le Salon IAA disent que des innovations qui façonneront la transition vers la mobilité verront le jour en Europe. « En effet, où les véhicules les plus avancés de l’histoire ont-ils été construits ? », demande avec emphase Carsten Spohr, PDG de la compagnie aérienne Lufthansa.

Ola Källenius, le Président du CA de Daimler AG, le groupe dont fait partie Mercedes-Benz, affirme que des décisions visant à donner forme à la transition vers la mobilité ont déjà été prises. « Il s’agit maintenant de retrousser ses manches et de se mettre au travail, l’heure de la mise en œuvre a sonné. » Mercedes-Benz s’est elle-même imposé comme objectif d’être neutre en CO2 d’ici 2039. Il est frappant de constater, par ailleurs, qu’un bloc-moteur diesel trône en grande pompe et bien en vue sur le stand de Mercedes-Benz à l’IAA. Une déclaration ?

Le thème du premier salon IAA Mobility à Munich n’était-il pas ‘What will move us next?’ ? Flânant le long des nombreux stands des 700 exposants présents sur le Parc des Expositions de la capitale allemande de la bière, nous essayons de répondre à cette question thématique.

Futur

Nos véhicules du futur n’émettent en tout cas aucune substance polluante. Rien de difficile à cela. Ils sont connectés de manière optimale à Internet. Ainsi, notre véhicule demandera par exemple l’autorisation d’éteindre les lumières à la maison, puisque personne n’y est. Des véhicules propres et digitalisés donc. Et sécurisés évidemment, autonomes et ne plus être conducteur, mais voyageur doit être une délicieuse expérience. Les vrais connaisseurs à Munich s’accordent également sur ce point. 20210906_151052.jpg

Avec sa stratégie de mobilité mise en place il y a des années déjà (design, électrification, connectivité, conduite autonome et ‘mobilité en tant que service’), VDL Groep est bien préparé pour réagir aux développements et s’y adapter. 

Comment avons-nous vécu l’IAA chez VDL ? Sjef Stollman, responsable du stand : « Nous avons établi plus d’une centaine de nouveaux contacts et renforcé de nombreuses relations d’affaires. Avec la force de VDL Groep, VDL Nedcar dispose de tous les éléments nécessaires pour rester un acteur des plus importants également dans le nouveau monde de la mobilité. »

Miel Timmers est Directeur de la communication chez VDL Groep.

Back