VDL Groep : chiffre d’affaires en légère baisse, résultat d’exploitation stable

VDL Groep : chiffre d’affaires en légère baisse, résultat d’exploitation stable

19 février 2020
Le chiffre d’affaires de VDL Groep en 2019 a légèrement baissé par rapport à celui de 2018. La baisse due principalement à un recul du volume de production de VDL Nedcar a été plus faible que prévu il y a un an. La stratégie de répartition des risques par la diversification a été une nouvelle fois couronnée de succès. Malgré la baisse du chiffre d’affaires et une augmentation significative des coûts salariaux, VDL Groep a été en mesure de maintenir la stabilité de son résultat d’exploitation.


Le chiffre d’affaires cumulé de l’entreprise industrielle familiale, dont le siège social est situé à Eindhoven, s’est établi à 5,780 milliards d’euros contre 5,973 milliards d’euros en 2018, soit une baisse de 3,2 %. Avec 203 millions d’euros, le résultat d’exploitation brut est comparable à celui de l’exercice précédent (202 millions d’euros). En raison de produits exceptionnels comptabilisés en 2018, le résultat net a chuté de 12 % pour passer de 178 millions d’euros en 2018 à 156 millions d’euros en 2019. Le carnet de commandes (hors VDL Nedcar) a été bien rempli tout au long de l’année, avec un pic de 1,269 milliards d’euros en semaine 5, un record historique et une hausse de plus de 60 % en glissement annuel. Au cours de l’exercice écoulé, les effectifs ont été réduits de 919 personnes et le groupe comptait 15,935 collaborateurs fin 2019.

VDL Groep a prouvé en 2019 sa capacité d’adaptation et sa résilience. VDL a été confrontée à un début hésitant dans l’industrie des semi-conducteurs et à un recul du chiffre d’affaires dans le secteur de la construction automobile et celui des camions et remorques, dû notamment à la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

« Si l’on considère les conditions de concurrence, nous sommes satisfaits du déroulement de l’année 2019 », explique le Président-directeur général Willem van der Leegte. « Grâce à notre très grande diversité, la perte de chiffre d’affaires de plus de 550 millions d’euros enregistrée par la division Assemblage automobile est compensée à hauteur de près de 400 millions d’euros par nos autres activités. Autre point positif, le ratio résultat d’exploitation/chiffre d’affaires s’est légèrement amélioré et que nous avons à nouveau renforcé notre position financière au cours de l'année écoulée.. Nous devons cependant rester vigilants pour pouvoir anticiper les fluctuations futures et y faire face correctement. »

Sous-traitance

Le chiffre d’affaires de la division Sous-traitance a augmenté de 3 % pour passer de 1,343 milliards d’euros en 2018 à 1,377 milliards d’euros en 2019. Le résultat de la division Sous-traitance est positif. Le carnet de commandes a progressé en 12 mois de 442 millions d’euros à 482 millions d’euros en semaine 7 de l’année 2020. Le fait que nos clients spécialisés dans les technologies de pointe disposent d’impressionnants carnets de commandes, renforce le sentiment de confiance.

Assemblage automobile

Le chiffre d’affaires de la division Assemblage automobile a chuté comme prévu de 15 %, pour passer de 3,653 milliards d’euros en 2018 à 3,091 milliards d’euros en 2019. L’exercice s’est achevé sur un résultat positif. Pour VDL Nedcar, 2019 a été une année à « deux visages ». Dans le contexte des différentes incertitudes, la demande d’automobiles est en recul depuis l’automne 2018. En tant que constructeur automobile indépendant, VDL Nedcar s’adapte toujours à l’évolution du marché. C’est pourquoi nous avons dû supprimer 700 emplois flexibles au cours des derniers mois. L’année dernière, 174 097 automobiles ont été construites à Born. À titre de comparaison, 211 660 automobiles sont sorties en 2018 des lignes d’assemblage de VDL Nedcar. Malgré le fait que l’industrie automobile soit entrée depuis quelque temps déjà dans une zone de turbulences dont elle aura du mal à sortir, turbulences dues respectivement aux nouvelles normes d’émission, aux conflits commerciaux à l’échelle mondiale et aux technologies de rupture, nous avons réussi à conclure un nouveau contrat avec le Groupe BMW. Ce nouveau contrat qui porte sur la construction d’un prochain modèle nous donne en tout état de cause la garantie de pouvoir continuer à assembler des voitures pour BMW à Born jusqu’à la fin des années 2020. Ainsi, la continuité de VDL Nedcar est assurée pour de nombreuses années.

Bus & car

Le chiffre d’affaires de la division Bus & car a augmenté de 48 % pour passer de 446 millions d’euros à 658 millions d’euros. L’année dernière, VDL Bus & Coach a renforcé sa position sur le marché de la mobilité électrique. La demande en matière d’électrification du transport augmente. Cela prouve que la division Bus & car est sur la bonne voie. VDL Bus & Coach mise constamment sur l’amélioration, en élargissant son portefeuille par l’ajout de nouvelles techniques qui optimisent la consommation d’énergie et prolongent ainsi le rayon d’action, comme l’utilisation de nouvelles générations de batteries. Du fait d’importants investissements, VDL Bus & Coach a terminé l’exercice 2019 en situation légèrement déficitaire.

Selon une récente étude, plus de 3 000 autobus/autocars électriques ont été enregistrés en Europe au cours des huit dernières années. Ayant livré 670 autobus/autocars électriques dans 10 pays entre 2015 et 2019, VDL Bus & Coach est le leader européen avec une part de marché de 22 %. Chaque jour, les autobus électriques VDL Citea sillonnent plus de 130 000 kilomètres. Les 50 millions de kilomètres parcourus au total par les véhicules électriques permettent de réduire les émissions de CO2 de 7 millions de kg. De nouveaux autobus/autocars électriques ont été annoncés ou livrés aux Pays-Bas, en Norvège, au Danemark, en Suède, en Finlande, en Allemagne, en Belgique, en France, en Suisse et en Italie. Comme 415 autobus électriques pour concessions de service public aux Pays-Bas ont été attribués à des concurrents chinois, 2020 sera une année difficile pour la division Bus & car. Le carnet de commandes a baissé de 530 millions d’euros en semaine 7 de l’année 2019 pour s’établir à 430 millions d’euros un an plus tard.

Produits finis

Le chiffre d’affaires de la division Produits finis est passé en 2019 de 531 millions d’euros à 654 millions d’euros, soit une hausse de 23 %. Cette augmentation s’explique par le moment où nos organisations de projets dans cette division clôturent leurs projets. Le résultat de la division Produits finis est positif. Le carnet de commandes a baissé au cours des 12 derniers mois pour passer de 345 millions d’euros à 318 millions d’euros en semaine 7 de l’année 2020.

Prévisions pour 2020

Le carnet de commandes de VDL Groep (hors VDL Nedcar) reste à un niveau élevé ; il a augmenté depuis fin 2019 pour passer de 1,151 milliards d’euros à 1,230 milliards d’euros en semaine 7 de l’année 2020. Néanmoins, le chiffre d’affaires annuel de l’exercice 2020 devrait diminuer par rapport à celui de 2019. Les turbulences sur le marché des voitures de tourisme se poursuivront et le chiffre d’affaires de la division Assemblage automobile continuera de ce fait à baisser. Une diminution du chiffre d’affaires est également prévue pour la division Bus & car.

Les coûts salariaux continueront à progresser en 2020 sous l’effet de nouvelles CCT et d’une nouvelle législation. C’est pourquoi la compétitivité de l’industrie manufacturière de qualité aux Pays-Bas suscite des préoccupations à moyen terme. Cette évolution devrait avoir une incidence sur le résultat de 2020. Néanmoins, VDL Groep a l’intention de suivre pour 2020 un programme d’investissement d’environ 160 millions d’euros.

Back