VDL Groep envisage le rachat de  Siemens Hengelo
Vue d'ensemble photo Emplacement Siemens à Hengelo

VDL Groep envisage le rachat de Siemens Hengelo

20 juillet 2018

VDL Groep a l’intention de reprendre les activités de Siemens Hengelo. L’entreprise industrielle familiale établie à Eindhoven a dans ce but signé une déclaration d’intention avec Siemens Nederland. Le rachat ne pourra toutefois devenir effectif que si les résultats de la procédure de vérification préalable sont positifs (étude des faits et des livres) et si les comités d’entreprises, organisations syndicales et autorités de régulation de la concurrence donnent leur accord. VDL s’attend à ce que les résultats de ces procédures soient connus dans le courant du dernier trimestre 2018. Durant toute la période de concertation qui va s’ouvrir, les parties ne feront plus de déclaration sur le sujet.

Les employés de Siemens Hengelo ont été aujourd’hui informés de la signature de la déclaration d’intention. L’établissement de Siemens Hengelo emploie environ 470 personnes à temps plein. Des garanties de travailler durant plusieurs années avec Siemens et ASML font partie de l’accord. De ce fait, 400 travailleurs pourront en tout cas conserver leur emploi durant les quatre années qui suivront la reprise projetée. Jusqu’à une année après la possible reprise, le portefeuille de commandes de Siemens sera en première instance livré.

Turbines à gaz et compresseursSiemens usine d'assemblage de turbines à gaz

Après cette année de transition, l’essentiel du personnel continuera d’assembler des turbines à gaz et compresseurs et d’en produire des pièces qui seront livrées à Siemens. Un autre groupe important de travailleurs sera au sein du noyau haute technologie de VDL ETG chargé d’activités d’ingénierie pour ASML et d’autres clients de VDL. Une année après la date de la reprise, 400 personnes pourront en tout cas garder leur emploi. « Nous avons l’intention de ne licencier personne et de continuer de donner du travail à environ 470 employés », explique Willem van der Leegte, PDG de VDL Groep. « Nous ferons bien entendu tout ce qui est en notre pouvoir pour créer de nouvelles activités, par exemple dans le domaine de la combinaison des marchés de produits, pour les quelque 70 personnes restantes. Une autre possibilité est de tenter de les réaffecter ailleurs au sein de VDL. »

Savoir-faire

Selon Willem van der Leegte, « diverses étapes importantes devront être franchies durant la période qui vient mais tout fonctionne comme prévu et nous nous réjouissons de pouvoir préserver autant de savoir-faire dans l’industrie manufacturière de pointe aux Pays-Bas. La combinaison de savoir-faire de grande valeur avec la robotisation et l’automatisation ouvre pour VDL des opportunités d’élargissement des activités industrielles également sur le territoire néerlandais. »

Ce projet de reprise des activités de Siemens Hengelo permettra à VDL, outre de préserver l’emploi, de créer des produits novateurs de grande qualité et d’intensifier encore la coopération avec les partenaires éminents que sont Siemens et ASML. Outre son rôle important dans la mobilité intelligente, VDL souhaite également exploiter les connaissances du personnel d’Hengelo pour élargir son rôle dans la transition énergétique, des énergies fossiles à l’énergie renouvelable.

Pour Hans Winters, CEO de Siemens Nederland,

« cette déclaration d’intention est une étape importante de la réalisation d’une nouvelle perspective d’avenir pour nos employés dans la région de Twente. Être un employeur responsable est en effet une priorité pour Siemens dans ce processus. Ce projet de reprise garantit l’emploi à long terme pour la plus grande partie de nos employés. Je suis persuadé que notre personnel, très bien formé et qualifié, a un bel avenir chez VDL et apportera une contribution positive au succès de l’entreprise et de ses partenaires ASML et Siemens. »

« C’est avec plaisir et satisfaction que nous avons pris connaissance des intentions de notre partenaire VDL », a déclaré Peter Wennink, CEO d’ASML.

« Nous soutenons ce projet de reprise en garantissant l’emploi pour plusieurs années. Préserver l’emploi dans l’industrie de haute technologie est une priorité et nous espérons que ce projet de rachat aboutira bientôt afin que les ingénieurs et techniciens puissent rapidement déployer leurs activités au profit de notre écosystème. »

Back