Premier système de stockage d’énergie de V-Storage
Het eerste energieopslagsysteem van V-Storage staat op het terrein van VDL ETG in Eindhoven

Premier système de stockage d’énergie de V-Storage

31 juillet 2017

Le premier système de stockage d’énergie de V-Storage – l’entreprise commune de Scholt Energy Control et VDL Groep – a été utilisé pour la toute première fois. Il constitue une première aux Pays-Bas et fournit l’énergie de régulation aux gestionnaires du réseau TenneT. La grande batterie se trouve sur le terrain de VDL ETG à Eindhoven.

Après avoir été testée de manière exhaustive pendant les premiers mois de cette année, la batterie opérationnelle a été transférée à Scholt Energy Control, qui assure la commercialisation de l’énergie et la surveillance monitoring du système au nom de V-Storage. 

Maintien de l’équilibre

Désormais, la batterie contribue à maintenir l’équilibre sur le réseau à haute tension néerlandais. La forte croissance de l’énergie renouvelable fait en sorte que l’offre de courant devient de plus en plus imprévisible. Les fluctuations dans la production, surtout sur base d’énergie solaire et éolienne, font que l’équilibre sur le réseau est difficile à maintenir. D’où un rôle prédominant pour les batteries servant de tampon et de stockage. Lorsque beaucoup d’électricité provenant de ressources renouvelables devient disponible, l’énergie peut être stockée dans la batterie géante. En cas de demande importante de courant, on fait appel à la batterie (énergie de régulation). Le stockage des surplus d’énergie renouvelable dans des batteries permet d’éviter une extension coûteuse du réseau d’électricité néerlandais.

En mettant la capacité de la batterie à disposition du réseau d’électricité national, les centrales conventionnelles polluantes – et tournant à plein régime en cas de demande importante de courant – deviendront superflues à terme. Ainsi les batteries contribuent aussi à plus de durabilité de la consommation d’énergie.

Système de stockage d’énergie

Le système de stockage d’énergie sur le terrain de VDL ETG se compose de deux compartiments distincts. L’un abrite la commande du système. Dans celui-ci, le système de gestion contrôle la charge, la tension et la température des batteries. La connexion entre les sources d’énergie et le réseau y est également réglée, en fonction de l’offre et de la demande du moment. Nos réseaux de tension ne sont pas en mesure d’avoir une connexion directe avec des sources d’énergie alternatives fortement fluctuantes, ce qui pourrait déboucher sur des surtensions. Ceci permet donc aussi à la batterie de maintenir un bon équilibre avec le réseau auquel elle est connectée. L’autre héberge les batteries. Ici, la température est maintenue à environ 23°C, la température idéale pour que les batteries lithium-ion prestent au mieux. Cette température contribue d’ailleurs aussi à la longévité des batteries. Bien entendu, ce premier système de stockage d’énergie V-Storage est doté de batteries encore neuves.

Avenir

VDL Groep et Scholt Energy Control prévoient une extension importante du nombre de batteries et de leur utilisation. Aux Pays-Bas, le transport fonctionnant à l’électricité connaîtra une forte croissance au cours des années à venir. Ainsi, en 2015, tous les autobus des transports en commun aux Pays-Bas devront circuler à l’électricité. Cette année, environ 140 autobus électriques de VDL sont en service dans le pays. Dès que les batteries ne seront plus capables d’alimenter des moyens de transport électriques, elles auront une deuxième vie dans le système de stockage d’énergie V-Storage. Lorsque les opérations avec des autobus électriques s’intensifieront, les systèmes de stockage d’énergie pourront aussi être utilisés pour recharger les bus. Ces derniers seront alors chargés partiellement avec de l’énergie en provenance des batteries de seconde main, ce qui constitue un bel exemple d’économie circulaire.

Back