VDL Groep fait une percée aux États-Unis

VDL Groep fait une percée aux États-Unis

10 janvier 2017

VDL Groep va faire une percée aux États-Unis. Les commandes de l’industrie automobile américaine décrochées en 2016 par l’entreprise familiale internationale dont le siège est établi à Eindhoven, aux Pays-Bas, vont être finalisées à partir de 2017.

À partir de janvier 2017, VDL Groep va livrer les lignes de production automatisée pour les nouveaux centres de production de BMW, Volvo Cars et d’autres clients aux États-Unis qui ne souhaitent pas que leur nom soit dévoilé. L’entreprise d’automatisation de la production de

VDL Groep, VDL Steelweld, dont le siège est établi à Breda, va livrer des lignes d’automatisation comportant plus de 800 robots à ces constructeurs automobiles. Pour 2017, ces commandes reçues par VDL Steelweld aux USA portent sur un montant de plus de 100 millions d’euros.


Filiales

BMW et Volvo construisent de nouvelles usines automobiles en Caroline du Sud. Pour pouvoir travailler, et continuer à le faire, avec ces constructeurs automobiles et d’autres en Amérique, il faut que les sous-traitants soient aussi établis aux USA. Voilà pourquoi, VDL Steelweld a, en 2016, ouvert trois filiales aux USA : à Fremont (Californie), Detroit (Michigan) et Spartanburg (Caroline du Sud). VDL Steelweld s’attend donc à une croissance rapide aux USA.

« En Europe, VDL Steelweld est depuis des années déjà le fournisseur privilégié d’entre autres Ford, Volvo, BMW et Jaguar Landrover », indique Peter de Vos, directeur de VDL Steelweld. «°Par la suite, cela a incité ces constructeurs a également nous faire confiance pour passer des commandes à destination de leurs usines aux USA. Cette expérience a, à son tour, fait en sorte que nous allons désormais aussi travailler pour des clients américains aux États-Unis. »

Mission économique

Henk Kamp, ministre de l’économie des Pays-Bas, et le prince Constantin de la maison d’Orange effectuent jusqu’au mardi 10 janvier 2017 inclus, une mission économique sur la côte ouest des États-Unis. L’objectif de celle-ci est de mieux positionner les entreprises néerlandaises, de les aider à trouver des partenaires, des investisseurs et des instituts de recherche, et en même temps de renforcer la collaboration avec des entreprises américaines. Durant cette 97ème mission économique du gouvernement, plus de 100 entreprises néerlandaises qui font aussi le déplacement étudient les possibilités de travailler plus étroitement avec des partenaires américains, notamment dans le domaine de la mobilité électrique. Une délégation de la mission économique va aussi visiter les bureaux VDL à Fremont.

Back